26/06/2006

 



remière victoire d'Alonso au Canada !

Canada : La course
[26/06/106 - 15:45]

Il fait beau et chaud sur Montréal au moment de donner le départ du tour de formation. Les deux Renault sont en première ligne, devant la Toyota de Jarno Trulli et la McLaren de Kimi Raikkonen.

Michael Schumacher n'est que cinquième sur la grille de départ, mais c'est l'homme que Fernando Alonso craint le plus aujourd'hui. C'est pourtant Raikkonen qui va lui donner le plus de fil à retordre, bien que c'est Michael Schumacher qui aura e dernier mot sur le Finlandais pour la seconde place.

A la fin du tour de formation, les 22 pilotes viennent s'aligner sur la grille de départ. David Coulthard est sur le dernier emplacement de la grille à cause d'un changement de moteur de dernière minute.

A l'extinction des feux, Alonso prend un départ parfait et s'engouffre dans le premier virage en tête. Derrière l'Espagnol, Raikkonen prend l'avantage sur Fisichella. Suivent: Trulli, Rosberg, Montoya, Michael Schumacher, Button, Villeneuve, Massa, Heidfeld et le reste du peloton.

Premier coup de théâtre au second tour avec l'accrochage entre Albers et Monteiro et entre Rosberg et Montoya. Monteiro et Montoya rentrent dans leur stand pour effectuer les réparations nécessaires alors que Rosberg (contre le mur) et Albers abandonnent.

Ce double accrochage provoque l'intervention de la voiture de sécurité. Alonso, Raikkonen, Fisichella, Trulli, Michael Schumacher, Button, Villeneuve, Massa, Heidfeld, Webber, Liuzzi, Barrichello, Klien, Speed, Ralf Schumacher, Sato et Coulthard.
La voiture de sécurité s'efface à l'entame du troisième tour et Alonso peut reprendre sa marche en avant, suivi comme son ombre par la McLaren de Raikkonen. Fisichella est juste derrière, mais il est pénalisé pour avoir volé le départ. Il effectue un passage au ralenti par les stands au 6e tour et remonte en piste en 5e position.

Le top 10 au 8e passage: Fernando Alonso, Kimi Raikkonen (+0"9), Jarno Trulli (+9"), Michael Schumacher (+9"4), Giancarlo Fisichella (+11"5), Jenson Button (+14"6), Jacques Villeneuve (+16"7), Felipe Massa (+17"5), Nick Heidfeld (+19"1) et Mark Webber (+20"1). Montoya est 16e, derrière Ralf Schumacher et devant Coulthard, à 31"5 du leader.

Grâce à Jarno Trulli, qui retient Michael Schumacher et Giancarlo Fisichella derrière lui, Alonso et Raikkonen peuvent s'en aller tranquillement. Tranquillement n'est peut-être pas le terme approprié, car le duel entre les deux hommes de tête est féroce. Kimi attaque Alonso à la fin du 11e tour: il se place à la hauteur de l'Espagnol au freinage de la dernière chicane, mais la Renault parvient à garder l'avantage. De peu...
 
Pendant ce temps, c'est l'abandon pour Barrichello et un peu plus tard pour Montoya qui a été très agité en ce début de course. C'est très probablement un contact avec le "mur des champions" qui a provoqué l'abandon de Montoya...

Parmi les hommes de tête, Webber est le premier à ravitailler au 15e tour. Pendant ce temps, toujours grâce à Jarno Trulli, les deux hommes de tête prennent près de deux secondes par tour sur Michael Schumacher et Fisichella qui sont bloqués derrière la Toyota. Michael Schumacher parviendra finalement à prendre l'avantage sur Trulli au 24e tour, mais à ce moment-là de la course, le septuple champion du monde a près de 30 secondes de retard sur le leader de la course.

Alonso s'arrête pour son premier ravitaillement au 23e tour. Raikkonen (un ravitaillement qui s'éternise et finalement les mécaniciens ne lui changent pas sa roue arrière droite), Ralf Schumacher, Trulli et Fisichella s'arrêtent au 25e tour. Button et Liuzzi au 27e, Speed au 28e, Klien au 29e, Michael Schumacher au 32e, Villeneuve au 33e, Heidfeld et Coulthard au 34e et enfin Massa au 36e tour.

Le top 10 au 37e tour: Alonso, Raikkonen à 8"7, Michael Schumacher à 28"8, Fisichella à 42,3, Trulli à 51,2, Massa à 59,3, Villeneuve à 61,6, Heidfeld à 67,3, Button à 70,5 et Klien à un tour déjà.

En tête de la course, Alonso semble avoir du mal à contrôler sa Renault. Il fait quelques erreurs, dont un passage tout droit dans la dernière chicane. Michael Schumacher a aussi du mal et sort de la piste à l'épingle au 45e tour. Heureusement pour lui, Michael Schumacher peut reprendre la piste sans perdre trop de temps. Raikkonen part aussi à la faute. Il fait un passage dans l'herbe, mais peut poursuivre son effort.

Webber est le premier à ravitailler pour la seconde fois au 46e tour. Trulli s'arrête au 48e tour, Alonso et Liuzzi au 50e, Speed au 51e, Fisichella au 52e, Raikkonen (qui cale et qui perd encore du temps) et Button au 53e, Klien au 54e, Heidfeld au 55e, Villeneuve au 56e, Coulthard et Michael Schumacher au 57e.
 
Second coup de théâtre au 59e tour lorsque Jacques Villeneuve envoie sa BMW contre le mur. Le Québécois a été surpris par la Toyota qui était au ralenti sur la bonne trajectoire. Ralf est d'ailleurs sorti de la piste une bonne dizaine de fois aujourd'hui. La voiture de sécurité entre en action pour la seconde fois cet après-midi.

Le classement au 61e tour, derrière la voiture de sécurité: Alonso, Raikkonen, Michael Schumacher, Fisichella, Massa, Trulli, Heidfeld, Button, Klien, Coulthard, Speed, Webber, Liuzzi, Sato, Monteiro et Ralf Schumacher qui est à quatre tours!

La voiture de sécurité s'efface à l'entame du 63e tour et Alonso peut enfin reprendre sa marche en avant vers la première victoire de sa carrière, ici au Canada. Raikkonen est second avec un bel avantage sur Michael Schumacher. Ce sont les trois hommes du podium d'aujourd'hui. Mais à un tour de l'arrivée, Raikkonen part trop large à l'épingle et doit laisser passer Michael Schumacher pour la seconde place.

Suivent dans l'ordre: Fisichella, Massa, Trulli, Heidfeld et Coulthard qui a arraché le point de la huitième place à Button à deux tours de la fin de la course.

Prochain rendez-vous : le Grand Prix des Etats-Unis qui se disputera le week-end prochain sur le circuit d'Indianapolis.

Daniel THYS
© CAPSIS International
 

15:46 Écrit par XS_Dea | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.