06/05/2006

 

ichael est dans le rythme de Fernando
Le duel Alonso-Schumacher se poursuit
06/05/06 09:11


Photo F1-Live.com


Quoi de neuf dans le journal ?
L’Allemand Michael Schumacher, qui doit prouver au Grand Prix d'Europe que sa Ferrari a le potentiel de lutter durablement pour la victoire, a déjà tenu le rythme de la ‘Renault-étalon’ de Fernando Alonso vendredi lors des premiers essais libres sur le Nürburgring.

Troisièmes pilotes mis à part, le septuple champion du monde a réussi le meilleur temps de la première séance - et de la journée - mais son adversaire espagnol, qui le devance de 15 points en tête du Championnat du monde avant cette 5ème épreuve de la saison, n'a pas été chronométré le matin.

L'après-midi, en revanche, c'est Alonso qui a signé le meilleur temps des pilotes "de course", mais il n'a devancé Schumacher que de 4/100 de seconde. « Il semble que notre rythme soit plutôt bon, mais les écarts sont faibles et nous devons rouler encore afin de discerner plus clairement nos véritables rivaux » a commenté Fernando.

A priori, l'un de ses rivaux sera Michael Schumacher car, comme le souligne le directeur général de Ferrari, Jean Todt : « de ce que l'on a vu jusque-là (vendredi), nous pouvons dire que notre ensemble châssis-moteur-pneus Bridgestone devrait nous permettre d'être compétitifs.
»

Un optimisme tout en retenue partagé par son pilote fétiche : « Je suis raisonnablement content de la voiture, nous sommes plus ou moins au niveau où nous nous attendions d'être et, d'après les chronos, la situation semble assez bonne » commentait Schumacher.

« Nous sommes confiants et d'après ce que nous avons vu, nous sommes aussi compétitifs ici », s'est-il réjoui, en allusion aux craintes que la pole position et la victoire à Imola n'eussent été qu'un feu d'artifice sans lendemain. Mais sans les nommer, le septuple champion du monde note que ses rivaux « paraissent également très forts, ce qui promet une course très disputée. »

Comme on s'y attendait, Alonso est une nouvelle fois compétitif. Comme on l'espérait, Michael Schumacher semble l'être aussi. Mais comme on le craignait, ni les McLaren-Mercedes ni les Honda ne paraissent encore s'être hissées au niveau des Renault et des Ferrari.
 
Räikkönen a signé son meilleur tour vendredi avec plus d'une seconde et demie de retard sur le meilleur temps de Schumacher. Néanmoins, le Finlandais refuse de se départir publiquement d'un flegme qui a tendance parfois à virer à la langue de bois éhontée, et affirme se satisfaire de sa journée.

Comme s'il avait d'ores et déjà tiré un trait sur sa saison, considérant que le retard de 18 points déjà accumulé en quatre courses sur Alonso était rédhibitoire.

« Nous avons fini notre programme de la journée et avons une bonne idée des gommes que nous allons choisir, explique sans entrain le pilote. L'équilibre de la voiture n'a pas été bon aujourd'hui et nous avons souffert de sous-virage, mais je suis sûr que nous allons trouver la solution et nous améliorer encore lors des essais de samedi. » La leçon est bien récitée.

Par ailleurs, le Français Franck Montagny, remplaçant au pied levé de Yuji Ide au volant de la seconde Super Aguri-Honda, a réussi deux bonnes séances d'essais, malgré sa méconnaissance totale de la monoplace et une très mauvaise position de conduite due à son gabarit.

S'il n'a signé que le dernier temps de chacune des deux séances, Montagny s'est en revanche montré d'entrée de jeu très proche de son coéquipier Takuma Sato, alors que Ide était systématiquement à bien plus d'une seconde.

D’après AFP

11:38 Écrit par XS_Dea | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.